21
Octobre
2009
|
03:00
Europe/Amsterdam

Lexus lfa: résumé

  • Première mondiale pour la Lexus LFA — une supersportive à l'état pur pour une expérience de conduite ultime
  • Une supersportive unique en son genre qui repousse les limites et redéfinit la supersportive « made in Japan » du 21ème siècle
  • Design et développement totalement novateurs par les meilleurs ingénieurs Lexus
  • Priorité à la légèreté avec une structure en plastique renforcé de fibres de carbone, gage d'équilibre dynamique et de performance disponible (325 km/h sur circuit)
  • Assemblage à la main et production limitée à 500 exemplaires (20 modèles maximum par mois)

La LFA innove à plus d'un titre. Première supersportive développée par Lexus, elle ne se contente pas de répondre aux exigences draconiennes de la marque, elle est aussi la première à être aussi à l'aise sur la Nordschleife du Nürburgring que dans un col de montagne. Avec sa structure sophistiquée en fibre de carbones qui abrite un moteur atmosphérique V10 4,8 litres de 560 ch, doté d'une allonge impressionnante, accouplé à une boîte séquentielle 6 rapports montée à l'arrière, la LFA à moteur avant central combine l'atout de la légèreté et de l'équilibre optimal du châssis pour des performances enthousiasmentes et réellement utilisables (325 km/h sur circuit).

« La LFA est une supersportive pur sang. Une voiture légère, puissante et équilibrée, conçue dans le seul but de faire vivre une expérience de conduite ultime », explique Haruhiko Tanahashi, ingénieur en chef du programme de développement de la LFA. « Au cours des dix dernières années, nous avons sans cesse repoussé les limites à la recherche de cet absolu. Nous avons même assumé la totale responsabilité du châssis monocoque et de la carrosserie carbone. Nous n'aurions pas pu créer une voiture davantage pensée pour les passionnés d'automobile. »

La petite équipe d'ingénieurs enthousiastes et chevronnés qui a conçu la LFA est partie d'une feuille blanche pour repousser toutes les limites du comportement dynamique et donner naissance à un modèle phare de la griffe haute performance F de Lexus. La signature Lexus F enrichit et nuance les gènes traditionnels de la marque en donnant la priorité à la performance. La LFA ne se contente pas de redéfinir la supersportive « made in Japan » du 21ème siècle. Elle confirme également un nouveau cap pour Lexus et sa recherche dans le développement automobile.

« Depuis le démarrage du projet LFA, en 2000, toute l'équipe que je dirige a été animée par la passion de créer une supersportive de tout premier plan international, une voiture qui ferait la fierté de Lexus », explique Tanahashi-san. « Dans l'évolution de Lexus, une marque qui a la volonté d'offrir à ses clients des moments et une expérience inoubliables, le développement d'une supersportive internationale, dotée d'une forte personnalité, était devenu une étape indispensable. »

En 2000, Tanahashi-san et sa petite équipe se sont lancés dans l'une des plus grandes aventures d'ingénierie de la marque. Pour mener ce projet à terme, ils ont dû maîtriser sans relâche les difficultés liées à l'emploi de technologies, de matériaux et de procédés d'un type nouveau. Ils ont ainsi renouvelé la démarche de développement de la marque et jeté de nouvelles bases pour la conception de tous les futurs modèles Lexus.

La réduction du poids a été l'axe majeur du développement : châssis monocoque et carrosserie recourant à un matériau innovant, le plastique renforcé de fibres de carbone CRFP (Carbon Fibre Reinforced Plastic), une première mondiale pour Lexus, disques de freins en carbone céramique et emploi systématique de l'aluminium, du titane et du magnésium pour le groupe motopropulseur et la transmission. Même le volant intègre des éléments en plastique renforcé de fibres de carbone, au bénéfice du poids et d'une réponse plus transparente aux sollicitations. Affichant un poids en ordre de marche de 1480 kg, la LFA peut avoir confiance dans ses capacités de supersportive avec un ratio poids/puissance de 378 ch/278 kW par tonne.

« La LFA libère infatigablement toute sa puissance avec une sonorité d'échappement qui donne le frisson, » explique Tanahashi-san avec enthousiasme. « Elle réussit la synthèse de la performance technologique qui s'affiche sur les chronos et les graphiques et de l'émotion. Dans une voiture conventionnelle l'important est d'arriver à bon port. A bord de la LFA, seul le voyage compte. »

La LFA ne sera construit qu'à 500 exemplaires, tous assemblés à la main par des techniciens expérimentés, au rythme de 20 par mois. « Ces moments magiques seront certes réservés à quelques heureux élus mais je suis convaincu que l'esprit de la LFA sera une source de fierté pour tous les admirateurs de la marque Lexus. », conclut Haruhiko Tanahashi.