Vaucresson, France,
29
Avril
2016

DE LA SUPERCAR LFA AU NOUVEAU COUPÉ LC : UNE LIGNÉE LEXUS BRILLANTE

Troisième volet de la série d’interviews autour du coupé Lexus LC : Koji Sato, ingénieur en chef, et Tadao Mori, designer en chef, révèlent comment Lexus a capitalisé sur l’expérience acquise avec la supercar LFA V10 pour assurer des performances dynamiques exceptionnelles au LC 500 et au LC 500h.

Lexus Europe : Comment l’expérience acquise avec la LFA et les technologies qu’elle a inaugurées ont-elles été intégrées au développement des performances dynamiques du LC 500 et du LC 500h?

Koji Sato : Avant de nous atteler à ce travail, nous avons conduit la LFA un nombre incalculable de fois dans la région de Los Angeles – où elle n’est d’ailleurs pas passée inaperçue. On retrouve par exemple la technologie de la fibre de carbone composite développée pour la LFA au niveau des pièces allégées conçues pour le LC, notamment pour les panneaux des contre-portes en fibre de carbone réimprégnée moulée sous pression.

Lexus Europe : Le LC a une rigidité remarquable, jamais atteinte par une Lexus, y compris par la LFA…

Koji Sato : Oui et nous sommes fiers d’avoir atteint une rigidité torsionnelle au meilleur niveau international, soutenant la comparaison avec les meilleures voitures allemandes. Le LC affiche une rigidité 60 % plus élevée que celle de l’actuelle Lexus GS. Cela se traduit par un comportement plus incisif, plus précis et plus linéaire. En fait, le LC va encore plus loin en offrant un niveau de performances élevé mais avec plus de douceur.

Lexus Europe : La répartition du poids joue également un rôle essentiel comme avec la LFA. Comment avez-vous réglé cette question pour les LC ?

Koji Sato : Nous avons réussi à obtenir un équilibre entre l’avant et l'arrière de 52:48 pour le LC 500 et de 51:49 pour le LC 500h.

Lexus Europe : Avec cette répartition, le conducteur a sans aucun doute une expérience de conduite très gratifiante ?

Koji Sato : Par le passé, les ingénieurs avaient tendance à se concentrer sur les caractéristiques techniques et les performances mais les voitures d’exception offrent naturellement bien davantage. Les clients ont envie d’une expérience complète qui associe le corps et l’esprit et nous avons donc travaillé sur ce qui fait appel aux sens du conducteur.

Lexus Europe : Dans quels lieux votre équipe a-t-elle travaillé au développement du comportement dynamique du LC dans l’optique des clients européens ?

Koji Sato : Nous avons mené d’innombrables essais sur la célèbre boucle nord du Nürburgring, sur les autoroutes allemandes et sur de petites routes dans toute l’Europe. Nous allons continuer à ajuster et perfectionner la voiture cette année en passant beaucoup de temps en Europe pour ce développement.

Lexus Europe : Akio Toyoda lui-même s’est impliqué dans le projet. Quelle a été sa contribution au programme de développement ?

Koji Sato : Toyoda-san a conduit le LC à chacune des principales étapes du développement de la voiture et il continuera à le faire. Après avoir piloté la voiture sur la neige au centre d’essais de Shibetsu, dans le nord du Japon, il nous a fait part de plusieurs réflexions sur les améliorations à apporter pour que la voiture soit plaisante à conduire en toutes circonstances.

Lexus Europe : Le LC est le premier modèle à reposer sur la nouvelle plateforme Lexus GA-L (global architecture for luxury vehicles). Sera-t-elle utilisée pour d’autres véhicules ?

Koji Sato : Le LC utilise un concept de châssis totalement inédit qui peut tout à fait préfigurer celui des futurs modèles à moteur avant et roues arrière motrices.

Lexus Europe : Le design saisissant du LC reprend un grand nombre des éléments stylistiques ultra-modernes qui ont contribué au plébiscite unanime dont a bénéficié le concept-car. Mais tout comme la LFA, cela ne l’empêche pas d’atteindre l’excellence aérodynamique qui lui permet de rivaliser avec les meilleurs véhicules du segment. Comment avez-vous réussi cette synthèse ?

Tadao Mori : Nous l’avons obtenue en introduisant de nouveaux éléments comme les ouvertures situées juste à l’avant des roues arrière qui canalisent le flux d’air dans les passages de roue. Nous avons travaillé sur la forme et la localisation de nombreux éléments qui contribuent à l’efficacité aérodynamique : ailettes sous le plancher, rétroviseurs extérieurs, prises d’air du bouclier avant et inclinaison du pare-brise.

Lexus Europe : Pourrait-il y avoir une version du LC développée pour la compétition automobile ?

Koji Sato : Je l’espère mais je ne peux pas vous donner plus de précisions sur ce que nous allons faire.

Contact
Sébastien Grellier
Directeur, Communication Presse, Relations Extérieures et Environnement
+33 1 47 10 82 07
Gaëlle Capin
Responsable Communication Presse
+ 33 1 47 10 81 09
Stéphane Chevalier
Attaché de Presse Toyota et Lexus
+33 1 47 10 82 55
Partager cette publication
Partager sur : Twitter
Partager sur : Facebook
Partager sur : LinkedIn
Dernières actualités